Yggdrasil – Le 10ème Monde

Des histoires. Tout commence et finit par des histoires…

Guerriers Vikings

L’histoire de Midgard, le Royaume des Mortels, est ancienne et tourmentée. Elle vit la naissance du peuple des hommes par le Dieu bienveillant Heimdall. Elle vit ces êtres de chairs peupler ses vallées, conquérir ses mers, escalader ses montagnes et cultiver ses terres. Etant située au centre de l’Arbre Monde Yggdrasil, elle fut également le théâtre de maintes et maintes guerres entre les peuples des mondes extérieurs, entre les Ases et les Vanes, entre les Géants de glace et les Géants de feu ou entre les Elfes Sombres et les Elfes de Lumière.

Ce n’est dès lors guère étonnant que le peuple des hommes découvrît si rapidement ce qu’était la guerre. Très vite, nous apprîmes à forger des armes et à les utiliser pour des raisons futiles afin de tuer nos voisins. Très vite, nous écartâmes les plus faibles d’entre nous pour façonner une race de guerriers. Très vite, l’Art du Combat devint chez nous comme une seconde religion, une raison de vivre et nous élevâmes le pillage, le meurtre et la soif de sang au rang de coutume sacrée.

Battaille entre Vikings

Au départ, les Dieux s’amusèrent de notre bellicisme. Le grand Odin créa même les halls du Valhalla pour accueillir les plus valeureux d’entre nous, afin de les récompenser pour le divertissement que nous lui apportions. Hel et Loki se réjouirent de voir tant d’âmes de défunt, innocentes victimes de la folie des hommes, tomber dans leurs Royaumes. Même le puissant Thor se joignit à certaines de nos batailles pour se divertir et montrer sa vaillance et sa force.

Mais notre peuple s’enfonçait de plus en plus dans les affres des combats. Et tandis que trois guerriers partaient festoyer dans les halls d’Odin, emportant avec eux quantité de victimes, un seul d’entre eux prenait leurs places pour les remplacer. Nos femmes, délaissées par les guerriers, ne parvenaient pas à enfanter suffisamment de nouveaux combattants. Et nos enfants atteignaient rarement un âge avancé, fauchés par l’un ou l’autre raid organisé par des clans voisins avant d’être considérés comme de vrais guerriers. Cette folie s’amplifia et consuma le cœur des plus nobles d’entre nous jusqu’à nous entrainer dans une frénésie de mort qui ne pouvait être stoppée. Les Dieux eux-même se rendirent compte que la situation leur échappait et tentèrent, par des signes et des présages, de nous inciter à la paix. Mais il était trop tard. Nos cœurs étaient rouges du sang de la guerre et nos âmes aussi noires que les abysses. Le peuple des hommes sombrait et entrainait Midgard tout entière dans sa chute.

Cataclysme d'ordre bibliqueLes Dieux durent alors prendre une terrible décision. Ils envoyèrent Utled, le Cataclysme. Du haut de leur Royaume, Thor et Odin déchainèrent des éclairs qui ravagèrent nos terres. Loki persuada Jörmungand, le Serpent-Monde, de broyer nos terres entre ses anneaux. Hel lança des maladies qui ravagèrent nos villes et Freya fit pourrir nos récoltes et flétrir nos semailles. Pour beaucoup d’entre nous, Ragnarök, la dernière bataille, était arrivée et le monde allait se consumer en nous emportant tous dans l’oubli.

« Et nous regardons le monde brûler dans notre orgueil et notre haine. Midgard n’est plus. Nous sommes en Exil… »

Mais ce n’était qu’un message de la part des Dieux. Et quand Utled s’acheva enfin, certains d’entre nous ayant survécu se relevèrent, hébétés, au milieu des cendres de Midgard. La fureur des Dieux s’était apaisée et notre peuple, bien qu’au bord de l’extinction, avait survécu. Nous avions été épargnés et notre destin était désormais de reconstruire ce que nous avions perdu. Nous n’étions désormais plus suffisamment nombreux pour avoir le loisir de nous battre entre nous, sous peine de voir la race des hommes s’éteindre pour de bon.

Le guerrier face au nouveau mondeMais il est des habitudes tenaces et les Dieux, dans leur infinie sagesse, comprirent que nos instincts belliqueux ne disparaitraient jamais complètement. Ils décidèrent alors de faire pousser sur Yggdrasil une nouvelle branche, adjacente à Midgard, un nouveau monde, plus petit, plus secret, plus caché. Ils nommèrent ce monde Nygard, le Renouveau. Très rapidement, ceux de nos prêtres qui avaient survécu interprétèrent les auspices et les signes envoyés par les Dieux. Tous les clans survivants furent conviés à ce qui allait devenir l’Assemblée Annuelle du Heitgurd, dont la responsabilité fut confiée au clan ayant le mieux résisté à Utled, celui du Loup Blanc. Là, le dessein des Dieux fut enfin révélé…

Nygard avait été conçu comme un exutoire à notre rage, comme un lieu de jugement et de vaillance. Une fois par an, sur Nygard, les combats feraient rage entre les clans vikings et les guerriers tombés au combat seraient ici maintenus à l’écart des ambitions de Hel. Une fois par an, il serait déterminé quels seraient les clans les plus forts et les plus courageux, et ceux-là récolteraient alors les lauriers de la victoire et se verraient attribuer pour le reste de l’année à venir, les ultimes ressources restantes de Midgard. En dehors de ce temps, les clans devraient apprendre à vivre en paix, à se côtoyer sans se déchirer et à reconstruire le monde que les Dieux nous avaient enlevé, pour faire de Midgard un endroit où il fait de nouveau bon vivre.

Allez, mes frères, entendez notre appel ! Trouvez les autres survivants ! Annoncez-leur la nouvelle et invitez-les au Heitgurd. Le temps est venu pour nous d’entrer dans une nouvelle ère. Le temps est venu pour nous de découvrir cette nouvelle sphère et de percer les mystères de Nygard, le dixième monde !

Qui sait ce que l’on peut découvrir au détour d’un chemin qui nous est inconnu…

Yggdrasil image thème