Liste des clans

Clan de Fenrir (clan du Loup Blanc)

Background du Clan
« … Et je vis la colère des dieux, le ciel et la terre se déchirant, sans relâche, jour et nuit. Je n’entendais que les cris des hommes et des femmes et les pleurs des plus petits. Les éclairs incessants furent notre seule lumière dans une pénombre permanente. Nous crûmes au Ragnarok mais soudain tout s’arrêta et nous pûmes nous relever… »
Ragnulf Svensson, scalde du jarl Jefferson

Frères, jeunes ou anciens, survivants d’Utled et voyageurs. Entendez mon appel et laissez-moi vous conter l’histoire du glorieux clan du loup blanc.
Depuis des temps immémoriaux, le clan du loup blanc est lié à sa terre d’origine, Vagoya. Une ville portuaire importante située au nord-ouest du Midgard. Economiquement prospère, elle a su acquérir sa renommée grâce au commerce du bois et de peaux qu’elle exporte aux quatre coins du monde. Tant de richesses eurent vite fait d’attiser la convoitise des clans rivaux. Ceux-ci menèrent donc diverses incursions successives par le « Petit Vik » afin de renverser le clan sur place. Mais Vagoya n’a jamais vacillé et appartient encore et toujours au loup blanc, résultant de deux facteurs importants dans ces nombreuses victoires. D’une part, la situation géographique de Vagoya qui force les envahisseurs à débarquer à l’extrémité sud de l’île. En effet, la cité est naturellement protégée sur ses flancs nord par des fjords, et bon nombres de drakkars se sont échoués sur les écueils où y règne de surcroît une forte houle. D’autre part, les guerriers qui ont fait allégeance au loup blanc et qui résident en son sein font preuve d’une combativité et d’une abnégation sans faille. Ces hommes excellent dans l’art du combat et connaissent la « Forêt Profonde » depuis leur plus jeune âge. La forêt étant un point de passage obligé pour se rendre à Vagoya, un grand nombre de clans rivaux durent s’incliner face aux multiples escarmouches dont le loup blanc a le secret. Le clan pût donc continuer à commercer, à prospérer et à s’agrandir sous les meilleurs auspices. Les quelques incursions envoyées par-delà la mer étaient couronnées de succès et la vie en ville étaient sereines. Bon nombre de mariage avaient lieu, les femmes enfantaient quelques mois plus tard et leurs enfants grandissaient. Ainsi alla la vie à Vagoya jusqu’à l’arrivée d’Utled.
C’était une journée ordinaire pendant le mois de « Skerpla », le soleil était levé depuis plusieurs heures et la vie menait son cours en ville et aux alentours. Soudain, le ciel s’assombrit comme jamais auparavant. Puis le silence, humains et animaux s’étaient tus. Et la terre se mit à trembler, la mer se déchaina, le ciel s’illumina dans un fracas énorme. C’était comme si le serpent monde Jörmungand voulait broyer le Midgard entre ses anneaux et comme si tous les dieux souhaitait nous punir. Des vagues immenses se jetaient sans cesse sur les fjords et la foudre était tombée sur plusieurs halles ce qui provoqua des incendies en ville. Devant un tel déchainement des éléments, l’oracle du clan pressentit la fin du monde et conseilla d’évacuer la ville vers la Forêt Profonde. Pendant plusieurs jours et plusieurs nuits, sans relâche, les tempêtes faisaient rage. Ceux qui avaient évacué dans la Forêt Profonde construisirent des abris de fortune, luttant désespérément contre le froid et la pluie. Ils passaient la majorité du temps recroquevillés sur eux-mêmes, priant pour leur salut et pour apaiser les dieux. Finalement, le cataclysme se calma et nous pûmes retourner en ville pour constater l’ampleur des dégâts. A notre arrivée, Vagoya était méconnaissable. La plupart des halles avaient été détruites ou consumées par les incendies, la majorité des drakkars avaient sombré et le peu de bétail survivants avaient pris la fuite. Tout n’était que misère et désolation. Nous commençâmes alors par le décompte de nos morts car tous n’avaient pas fui dans la forêt notamment le jarl Jefferson lui-même, qui n’avait pas voulu quitté sa ville à l’instar d’un capitaine de drakkar qui n’abandonnerait pas son vaisseau. Après un court deuil, nous brûlâmes donc nos morts selon la tradition viking. Le clan du loup blanc allait, et devait, se relever. Et après le sacre du nouveau jarl, Thorolf, fils du jarl Jefferson, le clan mit tout en œuvre pour reconstruire et faire revivre la cité de Vagoya.
Après quelques mois de labeur, la ville revivait presque comme si rien ne s’était passé, seuls quelques stigmates demeuraient encore visible pour celui qui savait où regarder, et les premiers drakkars reprenaient les flots. Il apparaissait clairement que tout le Midgard avait subi de lourdes pertes. Un matin de Gormánudur, l’oracle du clan fit irruption dans le hall du jarl. Il disait que les dieux nous appelaient pour la grande fête du sang, le Heidgurd. Tous nos guerriers devaient répondre à l’appel afin de prouver, encore une fois, aux Midgardiens et aux dieux que le clan de Fënrir était toujours debout d’une part, et d’autre part afin de recueillir toutes les ressources du Midgard pour l’année à venir. Le jarl Thorolf partit donc pour le Nygard avec ses meilleurs hommes tandis que d’autres devaient rester à la cité afin de la protéger en leur absence.
Mais quel sombre dessein le loup blanc nourrit-il en secret ? Car le jarl a gardé rancœur des derniers événements que le Midgard a connus et entend bien avoir une réponse de la part des dieux. Et pour cela, il faudra percer le secret des dieux ou avoir les faveurs d’un seul en particulier.
Le Nygard peut trembler car voici venir le clan du loup blanc, assoiffé de sang, bouillant de rage et avide de vengeance. Les plus vaillants guerriers seront présents pour porter l’étendard au plus haut de la bataille, leur détermination et leur combativité sont légendaires.
Alors, à vous mes frères, faites honneur à Vagoya et revenez victorieux en mémoire de nos frères perdus. Et toi, voyageur, qui a écouté mon récit, qu’attends-tu planté là ? Dépêche-toi de rejoindre le loup blanc, de gonfler ses rangs et de montrer ta valeur parmi les plus grands car l’avenir nous appartient et une dette de sang nous est dû.

Ragnulf Svensson, scalde de l’ancien jarl Jefferson

Cri de Guerre
Wooooooooooooouuuuh
Jarl
Thorolf

(Jérémie Forget)

Postuler dans ce clan
fenrir@pricelessguild.be

Retour haut

Embamtuthompp

Background du Clan
Le clan Embamtuthompp est originaire des plaines exilées, à quelques jours de marche de la ville de Vads. Ce clan était composé de valeureux guerriers, très belliqueux qui partaient sans cesse se quereller avec les autres clans de la région, jusqu’à finir en guerre avec ces derniers.

Au fil du temps le clan connut de nombreuses victoires, mais également beaucoup de défaites… dont une en particulier qui laissa aux membres du clan une marque indélébile, gravée à jamais dans leurs corps et dans leurs âmes. Le clan tout entier fût frappé d’une étrange malédiction qui apparaît au gré de la journée sur une personne du clan !

Cette malédiction a changé le comportement entier du clan. Plutôt que de partir en guerre, ils se sont tournés vers les Dieux pour y trouver une réponse. Après de longues recherches, aux quatre coins du monde connu, au fil des cérémonies, rituels et autres sacrifices, le clan s’est forgé une réputation de clergé combattant, mêlant aussi bien les pouvoirs de leurs Dieux que l’utilisation des armes.

Durant plusieurs générations le clan a continué à vivre comme cela, avec cette malédiction dérangeante dans la plupart des cas, parfois bénéfique, voire dangereuse dans d‘autres…

Les malédictions sont multiples, la personne peut par exemple :

être complètement bloquée pendant un court laps de temps / chantonner en permanence des airs facile à retenir/ parler excessivement fort ou rester muet/ avoir les bras sans aucune force/avoir une résistance accrue aux chocs et autres coups physiques/ voir quelques secondes à l’avance ce qui va se passer/ avoir un défaut d’élocution / ne pas supporter une couleur particulière/ être extrêmement nerveux ou planer totalement/ avoir une folle envie de piller, saccager, brûler ou au contraire d’aimer un peu trop ses prochains / être paranoïaque/ avoir un pouvoir divin peut utiliser une seule fois/ répéter tout ce qu’un interlocuteur lui dit/ avoir une intelligence très basse/ avoir la capacité d’estimer les objets de valeurs/ être capable de réparer une arme rapidement…

Bien que la plupart du temps ces malédictions ne touchaient le clan que de temps en temps il apparaît que cette malédiction semble s’intensifier et vient à se manifester à plusieurs reprises sur les membres du clan dans la même journée! La rumeur raconte même que la malédiction semble désormais toucher d’autres clans vivant dans les plaines exilées…

Cette aggravation a obligé le clan à prendre une décision et c’est pour cela qu’une partie du clan nouvellement élu est parti à la recherche d’une réponse pour vaincre cette malédiction.

Cri de Guerre
kou kou kou kouuuu !!!
Jarl
Svein Yorgensën

(Jérémy Differdange)

Postuler dans ce clan
embamtuthompp@pricelessguild.be

Retour haut

Le clan d’Hyldilon

Background du Clan
Nous venons d’Hyldilon, dans les Bois-Vivants, terre lointaine et isolée. Notre clan, plus ou moins sédentaire, vivait au rythme des saisons et de la chasse. Nous n’avions que très peu connaissance du monde extérieur, étant écartés des autres clans, trop faible à leurs yeux nous ne correspondions pas à l’image des guerriers qu’ils cherchaient à façonner. Nos pillages ne valaient pas de grandes batailles… et le sang n’avait pas assez coulé…

Pourtant notre force nous la puisions de nos différents métiers : forgerons, mineurs … et tous chasseurs. Nous n’étions pas spécialisés dans le maniement des armes mais nous étions forts, endurants et rapide. Notre rituel de passage à l’âge adulte consistait à chasser à main nu le grand sanglier. Très peu survivait mais ceux qui s’en sortaient, savaient qu’une grande destinée les attendait. Mais cette vie cessa lors du Ragnarok. Nous avons perdu beaucoup de membres de notre clan, nombreux ont été blessé… Notre village avait disparu et nous avons dû nous rassembler. Notre clan n’était pas assez grand pour faire une armée mais nous n’avons pas eu le choix, il fallait nous entrainer, utiliser notre force et notre agilité pour survivre dans ce nouveau monde. Survivre au Ragnarok nous a ouvert les yeux : les Dieux nous laissent une deuxième chance ! Il faut que nous prouvions que nous aussi nous méritons notre place au Valhalla. Nous avons appris sur le terrain à combattre et à faire comme les autres pour survivre : piller et massacrer !

Nous ne perdrons plus notre temps à croire au bien dans ce monde hostile car la loi du plus fort et bien celle qui compte !

Cri de Guerre
Styrkhurhyldi
Jarl
Herluf Raïgurson

(Quentin Dubois)

Postuler dans ce clan
hyldilon@pricelessguild.be

Retour haut

La Phalange de l’Ours

Background du Clan

Concept général

Le clan de l’ours est un clan nomade arpentant la toundra à la recherche d’endroits pour passer les rudes hivers du nord. Comme la plupart des clans vikings, ses membres pratiquent le pillage qui constitue d’ailleurs leur unique ressource de vie. Ils sont adeptes des rites religieux d’une divinité mineure du panthéon nordique appelée Leib-Olmai. Le clan vie selon des codes strictes et une philosophie plutôt radicale et seule les méritants restent. Ils ne croient pas à l’hérédité mais seulement en la conviction profonde et réfléchie, c’est pourquoi on ne naît pas membre du clan de l’ours mais on le devient. Le clan n’a juré allégeance à aucun Jarl et ne reconnait aucune loi. Il est considéré par beaucoup comme un groupement des vagabonds, de traîtres ou de bandits. C’est pourquoi ils vivent dans les contrées vastes et reculées du territoire Sami (actuelle Laponie).

Philosophie et religion

Leib-Olmai, l’homme-aulne est un Dieu apparenté à Jörd, la déesse de la nature sauvage. Un des Ases d’Asgärd qui estime que les hommes sont entrain de détruire Midgard. Les humains sont incapables de le voir sous sa forme naturelle d’homme-aulne, il apparaît aux seuls hommes qu’il estime valeureux sous la forme d’un ours. Le clan de l’ours véhicule les valeurs de Leib-Olmai qui sont centrées sur le respect de la nature et l’équilibre entre les espèces. Le clan vie en nomade et ne laisse jamais aucune trace de leur installation sur une terre. De la nature et de leur raids, ils ne prélèvent jamais rien de plus que ce qui leur est nécessaire. Ils ne cultivent pas et n’élève pas, ils se nourrissent exclusivement de ce qu’ils chassent, cueillent ou dérobent et ils n’accumulent rien. Leurs prêtres sont tous musiciens et le clans se rassemble autour d’eux pour des cérémonies sous formes de danses rituelles. L’une d’entre elle appelée la danse de l’ours se fait avant chaque chasse afin de prier les proies de se laisser tuer au combat. Les augures lisent dans les entrailles d’ours pour les guider vers les terres propices à les accueillir pour l’hiver. On leur prête également certaines pratiques morbides et sanglantes et certaines cérémonie implique du sang humain prélevé aux vaincus en offrande à Leib-Olmai. Les rumeurs évoquent parfois même des faits de cannibalisme et d’orgie dans le sang mais c’est très exagéré.

Cri de Guerre
???
Jarl
Skjäld

(Stéphane Dumoulin)

Postuler dans ce clan
phalange@pricelessguild.be

Retour haut

Clan Fridgard

Background du Clan
Grand clan de guerriers, pêcheurs, marchands venus du Nord, le clan Fridgard avait tout pour prospérer : les échanges commerciaux étaient lucratif et les pêches abondantes : tout allait pour le mieux pour le clan et ses membres.

Mais un jour, un Jötunn, géant venu des contrées lointaines et inaccessibles attaqua la clan. Nos plus valeureux guerriers menèrent la défense, de glorieuses morts jusqu’à ce que nous dûmes nous rendre à l’évidence : pour éviter la chute du clan, la retraite était la seule solution.

Punition divine, acte de malveillance ou simple coup du sort ? La raison de cet attaque n’est aujourd’hui toujours pas confirmée. Chacun a son avis sur la question. Mais que s’est-il réellement passé ?

Le peu de survivants de cette attaque naviguèrent toujours plus loin dans l’espoir de refonder le grand et prospère clan Fridgard. Cet ainsi que les trois familles survivantes accostent dans les terres du Nydgard avec pour unique but, la reconstruction et la prospérité du clan.

La famille Fridgard, grande lignée de guerriers et dirigeants, comporte aujourd’hui le plus grand nombre de survivants. Compte tenu de sa position dominante, les jarl ont toujours été issus de cette famille.

La famille Ioründ a toujours été la main commerçante, gérant et optimisant les ressources du clan. La survie du clan est en partie entre leurs mains.

La famille Duim a toujours été la branche intellectuelle du clan. L’innovation, le maintien des connaissance et tradition du clan sont sa plus grande priorité.

Le clan devra compter sans la grande famille Ingvàr,famille de pêcheurs et agriculteurs, entièrement décimée durant l’attaque.

Aujourd’hui, le clan Fridgard usera de toutes ses ressources pour se reconstruire et se créer sa place dans ces terres.

Cri de Guerre
Pour Fridgard !
Jarl
Olensen Fridgard

(Sébastien Dalmans)

Postuler dans ce clan
fridgard@pricelessguild.be

Retour haut

Blakkrbjörn

Background du Clan
Par-delà les mers du Sud, au cœur des collines verdoyantes où paissent les troupeaux, loin, loin au Nord, aux confins de Mitgard, là est le domaine des hommes du Nord. Ces femmes et hommes au caractère forgé par de longs hivers glacés vivent sous le regard des dieux, parfois farceurs, parfois bienveillants. Une vie intiment liée au rythme des saisons et où la nature sauvage est maîtresse de leur destin. Les hommes naissent dans la dureté de l’hiver, grandissent avec force et volonté, périssent par le fer. Ces Hommes se groupent en clans, devenant pour la plupart la famille qu’il incombe de servir et protéger. Parmi ces clans, Blakkrbjörn, groupé sous la bannière rouge et noire de l’Ours. Le jeune clan se dresse sur ses deux pattes, attentif à ce que lui réserve son avenir. Il n’en a pourtant pas toujours été ainsi. Je me nomme Yngwie, scalde de Blakkrbjörn, et je vais vous conter l’histoire de l’Ours noir.

Il y peu encore, les membres de l’Ours étaient dispersés à travers les étendues gelées du Nord. La plupart d’entre eux avaient intégré Hyldilon, le clan des terres des Bois-Vivants. On comptait notamment Fael Ulfsdottir, fille de l’ancien guérisseur du clan, mais aussi sa cousine Yris Manfredsdottir, laquelle avait épousé un guerrier du nom de Bolgard Jorgalsson. Bolgard était un Sans-Tribu qui avait intégré le clan avec son frère, Felthor. C’est sous le regard amusé des dieux que la graine du futur clan Blakkrbjörn venait de prendre racine.

Quoique l’entente entre les quatre susmentionnés et le reste du petit clan eût été cordiale, ils formaient une cellule à part, qui semblait reconnaître à Felthor la capacité de commandement plus qu’au jarl Harluf. Felthor et Bolgard n’avaient pas grandi au sein du clan. Le premier, surtout, ne se reconnaissait dans le manque de finesse des sangliers. Il nourrissait d’autres ambitions que celles de rester dans l’ombre du jarl Herluf. Ce dernier écoutait ses conseils mais récoltait tout le mérite de ses exploits ; Felthor ne pouvait prendre part au Conseil des jarls, n’était pas thane, ne pouvait pas participer au thing…. Jour après jour, le désir de s’émanciper se fit plus pressant.

Lorsque Felthor vint trouver Herluf pour lui demander son dû, après tant de services rendus à un clan qui n’était pas le sien, le jarl d’Hyldilon se révéla son sous vrai jour : il refusa tout net ! Eh quoi ! Après tout ce qu’ils avaient fait pour un clan qui n’était pas le leur, on les jetait aux orties ?! Furieux, Felthor et ses compagnons partirent en emportant quelques affaires au passage, maigre compensation. Nul doute que Herluf ne laisserait pas impuni ce qu’il prendrait comme une forfaiture… Quant à Felthor, il était bien décidé à invoquer la justice de Tyr pour réclamer ce qu’il lui revenait de droit.

Le petit groupe se renforça : Fael retrouva sa sœur Hedi peu avant son départ d’Hyldilon ; plus tard, ce fut au tour du chasseur du nom d’Olaf puis d’un lettré, Yngwie, de rejoindre le clan. Sans doute celui-ci s’agrandirait-il encore par la suite. Un clan, oui, petit mais vigoureux, qui élut domicile dans une vallée paisible sous le regard des dieux. Les mois passèrent. Le clan prit ses marques, se structura. Felthor avait été reconnu par ses membres comme le jarl, Yris et son talent pour l’organisation serait la trésorière et le nouveau venu, Yngwie, le sclade des Blakkrbjörn et un conseiller efficace.

Ainsi allait la vie sous le regard de deux dieux tutélaires : Thorbjörn, le dieu-ours forgeron, et Tyr, le dieu de la guerre et de la justice. Thor avait guidé les bas de Felthor, bon gré mal gré, et avait donné aux membres du clan la force de l’Ours pour surmonter les épreuves. Quant à Tyr, négligé de façon éhontée par les autres clans, il incarnait les justes revendications de l’Ours noir face au veule sanglier. Tous les hommes du Nord se battaient mais nul ne pensait à honorer le dieu des batailles ! Et voici qu’approchait Heitgurd, la grande assemblée des clans en Nygard. Là, le jeune clan aurait à affronter Hyldilon. Le clan du mari de Fael, unie par la volonté des dieux à Knut Sigurdson, membre des redoutables Embamtuthompp, leur serait sans doute un allié précieux…

Les cors de guerre résonnent. Guerriers, clans, entendez l’appel ! L’Ours s’est levé pour réclamer ses droits. Tyr, que tous dédaignent, saura entendre ses prières et récompenser ceux qui se montreront dignes de lui ; les autres ne mériteront pas sa clémence.

Cri de Guerre
Blakkrbjörn !
Jarl
Felthor

(Aurélien Bourgaux)

Postuler dans ce clan
blakkrbjorn@pricelessguild.be

Retour haut

Les Svars

Background du Clan
Originaires des basses terres, les Svars, après la rage des Dieux reconstruirent leurs fief en Målselvdøl dans le creux de Tromsø. Cette parcelle de territoire se trouve non loin à l’Ouest des ruines antiques et juste au Sud de Klantort

Olsbørg alors devenue nouvelle cité des Svars et dernier refuge des basses terres, fit très vite parler d’elle aux survivants voyageurs de par  son énorme désir de sauver le savoir de l’ancienne Svarii (civilisation des Svars), son attrait pour les œuvres nouvelles, son amour et admiration de la puissance des Dieux et ses valeurs toujours respectées et perpétrées malgré Utled.

Notre nouvel espoir

« Deux années d’acharnement, deux longues années à donner sueur et larmes pour arriver à se relever de tout ce déluge… Et comme si cela n’avait pas suffi, il fallut également que de vieux clans rivaux ayant eux aussi échappés à l’extinction s’adonnent à des raids permanents dans l’espoir de se repaître de nos maigres os.

N’ont-t-ils donc pas compris ?! N’ont-t-ils donc rien vu de ce que les Dieux vous ont envoyé comme message ?! Mais qui leur en voudrait ? Leurs Jarls ne sont plus, leurs maisons parties en fumée, leurs familles déchirées.

Il est clair que les Dieux nous ont épargnés pour de nouveaux dessins, un grand avenir, un nouveau départ et une gloire incommensurablement plus belle que celle de feu nos pères.

Qu’importe les raids, nous étions nous aussi des pirates redoutés ! Nous tenons bon. Qu’importe notre perte technologique dans les déluges, nous savons ce qu’est l’artisanat ! Nous évoluerons à nouveau. Qu’importe la disparition ne notre savoir ancestral, IL EST EN CHACUN DE NOUS : SVARS ! Nous survivons.

Nos valeurs sont intactes. Les Dieux nous observent. Honorons les Dieux.

Nos prêtres et augures sont formels, Les Dieux nous ont offert un monde où nous pouvons nous imposer en maître. Mes amis, mes frères,  MON PEUPLE, relevons-nous.

Là-bas il est dit que nombreux sont déjà partis. Il est dit que nombreux sont revenus les drakkars pleins de richesses. Il est dit que là-bas les Dieux eux même s’y amusent. De grandes batailles s’y déroulent et font ressortir ce qu’il y a de plus précieux en nous : notre identité, notre fierté, notre vieille fougue.

Artisans, à vos outils. Marins, à vos voiles. Charpentiers, à vos drakkars. Esclaves, à vos cages. Hommes libres, à vos armes. Femmes d’armes, à vos boucliers. Prêtres, à vos prières. Scaldes à vos plumes. Svarii, suivez-moi. SUIVEZ VOTRE JARL, COURONS, VOGUEONS A CE NOUVEAU MONDE ET A SES RICHESSES. »

-Appel du jarl Hëlryk Bjarden au peuple des Svars-

Cri de Guerre
jumalille, jarlille ja Svarille

(Pour les Dieux, le Jarl et les Svarii)

Jarl
Hëlryk Bjarden

(Hémeric Baerten)

Postuler dans ce clan
svars@pricelessguild.be

Retour haut